Division 240 : on se met en règle ?

La Division 240, vous connaissez ?

Vous avez un doute ? Alors une petite explication s’impose… 😉

En résumé : il s’agit de la réglementation sur le matériel de sécurité à avoir avec soi. Vous trouverez les textes officiels par ici, on vous résume la partie qui nous intéresse !
Pourquoi du matériel de sécu ? Parce qu’en cas de vraie galère, ça va servir. Il faut pouvoir flotter et être repéré, et pouvoir identifier le matériel perdu en mer.
Pour quelle pratique ? De 300m à 2 miles nautiques. Sachant qu’en été la bande des 300m nous est interdite, on tombe forcément sous le coup de la D240.

Alors il nous faut quoi ?
– une aide à la flottaison de 50N minimum
– une moyen de repérage lumineux avec 6h d’autonomie minimum
– avoir étiqueté son matériel à ses coordonnées
– le casque n’est pas obligatoire mais fortement conseillé.

Pour le gilet de flottaison, si vous n’en avez pas, sachez qu’une bonne combi fera l’affaire même si c’est moins efficace (épaisseur 4/3 minimum pour vous permettre de flotter correctement).
Pour le repérage lumineux, un cyalume peut faire l’affaire mais une lampe flash sera plus efficace. Beaucoup de modèles existent, choisissez-en un avec une bonne autonomie, qui puisse s’accrocher facilement à votre gilet/harnais, qui ne se déclenche pas automatiquement au contact de l’eau et n’oubliez pas de changer les piles de temps en temps !
Pour les étiquettes, NewKite s’est creusé la tête et bougé le popotin et vous a trouvé une solution ; en prime l’association prend en charge une partie du coût pour ses membres ! Vous pouvez les commander directement via notre lien HelloAsso: étiquettes D240 NewKite.
Et pour le casque, là aussi NewKite vous donne un petit coup de pouce ! Si vous êtes adhérents : 14 € de remboursés suite à l’achat d’un casque avec photo du sticker NK collé dessus et facture d’achat + RIB pour virement (par email à contact@newkite.fr).

Nota bene : lorsqu’on a perdu son aile ou sa board en mer, et même si elle est étiquetée, on passe un petit coup de fil au CROSS (196) pour leur signaler du matériel à la dérive. Ça ne coûte rien, ça prend 5 minutes, et surtout ça évite de mobiliser une équipe de la SNSM, voire un hélico pour vous chercher alors que vous êtes déjà revenu à terre. 😉

Ridez bien, ridez safe… ridez étiquetés 🤙